mercredi, juin 12, 2024
Angleterre

Premier League : Arsenal piégé par West Ham, Tottenham giflé à Brigton

Des Seagulls en pleine réussite ont corrigé les Spurs tandis que les Gunners ont été piégés à la maison par West Ham, en clôture du Boxing Day ce jeudi soir.

La curiosité de la dernière rencontre du Boxing Day résidait dans l’identité du champion d’automne. Leader à Noël, comme l’an passé, Arsenal avait l’occasion de terminer en champion d’automne en l’emportant face à West Ham. Raté. Piégés à la maison par leur voisin londonien (0-2). Arrivée avec un plan à l’évidence parfait, la très solide équipe de David Moyes, en regain de confiance depuis plusieurs mois, en a décidé autrement.

Frustré par Areola, Arsenal s’est trop précipité

Douchés par un premier but à la limite de Soucek (13e), les locaux ont été de nouveau cueillis au retour des vestiaires, sur un coup de casque d’un ancien de la maison (Mavropanos, 55e). Sauvés de l’humiliation par leur gardien, le très discuté Raya, qui aura sauvé le pénalty de Benrahma pour l’honneur (90e+5), les Gunners auront pourtant beaucoup tenté. Mais auront péché, de malchance (poteau de Saka), par précipitation (trop souvent) mais surtout devant la réussite d’Areola dans les buts visiteurs. Impeccable devant Saka en première période (30e), le numéro 3 français a repoussé tous les assauts locaux en fin de match, rassurant une équipe déjà très solide. A l’arrivée, les Hammers recollent au top 6 et se repositionnent sérieusement dans la course à l’Europe.

Tottenham coule à Brighton

Une course dans laquelle Tottenham a perdu du terrain. Pourtant en réussite en ce mois de décembre, les Spurs sont retombés dans leurs travers ce jeudi à Brighton (4-2), en clôture du Boxing Day de Premier League. Atténuée par deux buts tardifs de Veliz (82e) et Davies (86e), cette déroute empêche Son et compagnie de remonter dans un top 4 abandonné en novembre après un début de saison pourtant idyllique. Mais c’était le Tottenham de novembre, celui si facilement dépassé en défense et si imprécis en attaque. Ou malchanceux, à l’image de Richarlison, l’homme en forme des derniers matches, qui aura touché le poteau avant de se voir deux buts refusés pour hors-jeu (46e, 62e).

En face, Brighton en aura donc profité à grands frais. D’abord par le jeune Hinshelwood (12e), brillamment servi par l’intenable Joao Pedro, auteur d’un doublé sur pénalty (23e, 76e), son exercice de prédilection. Sublimé par le missile d’Estupinan (63e), le gros succès des Seagulls permet à la bande à De Zerbi, pourtant souffreteuse depuis deux mois, de remonter à la 8e place, à six unités de Spurs toujours aussi imprévisibles.

Laisser un commentaire