mercredi, juin 12, 2024
France

Ligue 1 : pourtant en supériorité numérique, l’OM concède un nul face à Monaco

Ce samedi soir pour le compte de la 19e journée de championnat, l’OM a concédé un match nul face aux Monégasques (2-2). Ces derniers ont même terminé à 9 contre 11.

Marseille a concédé un match nul ce samedi soir face à Monaco (2-2). En début de partie, les Monégasques avaient ouvert le score par Ben Yedder (7e) avant que le match ne bascule. Lancé en profondeur après 11 minutes de jeu, Vitinha a été légèrement accroché par Maripan. Le défenseur monégasque, à la stupéfaction générale, écope d’un… carton rouge. Marseille en profite sept minutes avant la pause grâce à Aubameyang (38e) mais Akliouche, sur le gong, avait remis les siens devant.

En seconde période, Balerdi, fautif sur le but d’Akliouche, s’est parfaitement rattrapé sur une magnifique frappe au fond des cages de Köhn (50e). En fin de match, Monaco a même terminé à 9 après un nouveau carton rouge infligé à Zakaria. Dans le temps additionnel, Vitinha a même manqué l’immanquable… Mauvaise opération pour l’OM qui reste provisoirement 6e. Les hommes du Rocher, eux, restent 4es.

Un première mi-temps explosive

Un match qui débutait sur les chapeaux de roues. Dès l’entame, les Monégasques prenaient les devants grâce à leur capitaine Wissam Ben Yedder qui trompait parfaitement Pau Lopez (0-1, 7e) d’une frappe du pied gauche parfaitement ajustée. Trois minutes après, Vitinha partait dans le dos de Maripan. Le défenseur monégasque déséquilibrait le Portugais et écopait d’un carton rouge plus que sévère. En infériorité numérique, les Monégasques subissaient pendant de très longues minutes avant de craquer. Sur une frappe manquée de Vitinha qui terminait sur le poteau, Pierre-Emerick Aubameyang poussait le cuir au fond des filets pour remettre les Olympiens à égalité (1-1, 37e). Mais après un corner mal négocié par les Phocéens dans les ultimes instants du temps additionnel, les joueurs du Rocher menaient un dernier contre. Wissam Ben Yedder fixait parfaitement Balerdi avant de décaler Akliouche qui trompait Pau Lopez pour climatiser le Vélodrome avant la pause (1-2, 45+2e).

Vitinha peut s’en vouloir

Dès la reprise, les Olympiens se montraient bien plus offensifs comme après le carton rouge de Maripan. Comme un symbole, c’est Leonardo Balerdi, fautif sur le deuxième but monégasque, qui sonnait la révolte. Sur un ballon récupéré au milieu de terrain, il se projetait et alors que personne ne l’attaquait, il tentait sa chance. D’une frappe rasante, il trompait le portier monégasque pour ramener l’équipe marseillaise à hauteur (2-2, 49e). Suite à cela, les Marseillais continuaient de pousser mais n’arrivaient toujours pas à concrétiser leurs occasions. Ils ont failli le payer très cher sur un nouveau contre mené par Golovin et Ben Yedder (86e). Dans le temps additionnel, sur un dernier centre, Vitinha se retrouvait seul au second poteau face à un but vide. Mais le Portugais reprenait la balle du genou et manquait l’immanquable (90+3e).

Marseille n’a pas réussi à s’imposer contre 9 Monégasques après l’exclusion de Zakaria quelques minutes plus tôt. Coup dur pour l’OM qui avait une belle occasion de se rapprocher du top 4.

Laisser un commentaire