mercredi, juin 12, 2024
News

l’Algérie, éliminée à la CAN, annonce le départ de Djamel Belmadi

Après le fiasco d’une élimination au 1er tour de la compétition africaine, le licenciement du sélectionneur algérien serait acté.

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) a annoncé mercredi le départ du sélectionneur Djamel Belmadi, au lendemain de l’élimination de l’équipe nationale dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en Côte d’Ivoire. «J’ai rencontré le sélectionneur national Djamel Belmadi pour discuter des implications de cette élimination amère, et nous sommes parvenus à un accord amical pour mettre fin à notre relation et résilier le contrat qui lie l’entraîneur à la Fédération algérienne de football», a indiqué le patron de la FAF, Walid Sadi, sur son compte X.

Pour la deuxième édition d’affilée, les Fennecs ont été éliminés de la CAN dès le premier tour à l’issue de leur défaite mardi soir face à la modeste Mauritanie (0-1). Djamel Belmadi, 46 ans, avait pris en main les «Verts» en août 2018. Il avait été encensé après avoir emmené l’Algérie au sommet du foot africain en remportant la CAN en 2019 en Egypte. Il avait même été surnommé «ministre du bonheur» par les Algériens. Mais son étoile a commencé à pâlir après l’élimination précoce de l’Algérie de la CAN 2022 puis son échec à se qualifier pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Nous promettons à nos supporters que tout ce qui s’est passé marquera le début d’un changement radical qui sera opéré, ce sera une véritable révolution au niveau de l’équipe nationale.Sadi Walid

Depuis, nombre d’analystes avaient remis en cause ses choix et il était visé par une vaste campagne sur les réseaux sociaux et dans certains médias qui demandaient son départ. Mais en dépit de ces critiques, la FAF avait reconduit en janvier, son contrat jusqu’en 2026. La fédération avait, alors, fixé à Djamel Belmadi des objectifs «clairs» pour les deux prochaines Coupes d’Afrique. Dans son message sur X, le président de la FAF a présenté «des excuses aux fans de la sélection et au peuple algérien, pour le visage affiché par les joueurs durant la compétition et cette élimination prématurée dès le premier tour. Nous promettons à nos supporters que tout ce qui s’est passé marquera le début d’un changement radical qui sera opéré, ce sera une véritable révolution au niveau de l’équipe nationale, dans le but de garantir un environnement propice et exemplaire pour le travail et reconstruire sur cet échec».

Djamel Belmadi a imputé mardi soir devant la presse l’élimination de son équipe à un manque de réalisme. À une question sur le fait qu’il devenait le premier sélectionneur algérien éliminé deux fois au premier tour, Belmadi a répliqué: «Tu n’as pas précisé que je suis le deuxième à avoir remporté la Coupe d’Afrique». En cinq ans et demi à la tête de la sélection, Djamel Belmadi a dirigé 64 matches pour 41 victoires, 17 nuls et 6 défaites seulement. Mais l’absence de la moindre victoire lors des deux dernières CAN fut fatale à l’ancien jouer du PSG et de l’olympique de Marseille.

Laisser un commentaire