mercredi, juin 12, 2024
France

Coupe de France : «Ce n’est pas un Paris intouchable, ils ont des failles», relève le Brestois Magnetti

Capitaine d’un soir, le milieu de terrain brestois revient sur l’élimination à Paris mercredi soir, en 8es de finale.

Hugo Magnetti (milieu de Brest, après la défaite 3-1 à Paris ) : «On n’a pas réussi à revenir dans le match même si on a encore bien entamé la seconde période. À la mi-temps, on s’est dit qu’on pouvait encore revenir. Si on reste à 11 contre 11, peut-être qu’on peut encore les bousculer. Malheureusement, on prend ce rouge (Brassier expulsé à la 69e, NDLR) qui nous met en difficulté. Après, ils ont bien joué leur jeu de faire tourner la balle, ça nous a fatigués, ils ont mis le troisième à la fin. L’Europe en fin de saison ? Pour l’instant, on n’en parle pas, c’est encore loin, il y a encore beaucoup de matches à jouer. On reste sur notre dynamique, on essaie de prendre les matches les uns après les autres, de prendre les points qu’il y a à prendre. On est sur la bonne voie. On verra ce qu’il y a à prendre en fin de saison. On le jouera à fond. Ce soir, on était focus sur la Coupe de France, on voulait faire un gros coup ce soir. Malheureusement, ça ne l’a pas fait… Il faut se concentrer sur Clermont.

Le PSG intouchable ? Non, on l’a prouvé en revenant au match aller, même s’ils ont gagné, et aussi au match retour. Aujourd’hui, ils ont gagné. Mais ce n’est pas un Paris intouchable. C’est une très belle équipe, qui a un style de jeu bien défini et qui le fait plutôt bien. Mais comme toute équipe, ils ont des failles. Pour notre part, on a essayé de jouer sur leurs failles. Ça nous a réussis. Ce soir, un peu moins… Le rebond à Clermont ? Oui, d’autant qu’il y a des équipes qui reviennent bien derrière comme Rennes et Lens, qui commencent à recoller le haut de tableau. À nous de suivre une cadence de grosse équipe. Il faut directement se remettre à flot pour le match de Clermont et faire une grosse performance là-bas. Les objectifs entre joueurs ? Pour l’instant, on ne se prend pas trop la tête. C’est ce qui fait notre force : on reste les pieds sur terre. Il n’y a pas vraiment d’objectif. Après, si on continue comme ça, au bout d’un moment, il y aura d’autres objectifs en tête. Mais pour l’instant, on est focus sur notre chemin.»

Laisser un commentaire