mercredi, juin 12, 2024
News

CAN 2024 : le Nigeria sort victorieux du choc face au Cameroun et rejoint les quarts de finale

Les Nigérians se sont imposés ce samedi soir face au Cameroun (2-0). Les Super Eagles affronteront l’Angola en quarts de finale.

Il s’agissait indiscutablement d’un des gros chocs de ces huitièmes de finale de cette CAN. Deux gros monstres du football africain. Le Nigeria (3 titres) affrontait le Cameroun (5 titres). Au terme d’un match très faible techniquement et sans grand rythme, ce sont les Super Eagles qui l’ont emporté 2-0 grâce à un doublé d’Ademola Lookman. Ils affronteront l’Angola en quarts de finale, facile vainqueur de la Namibie (3-0).

Et que ce fut long. Malgré la chaleur d’Abidjan avoisinant les 30 degrés, les étincelles n’étaient pas nombreuses sur la pelouse du stade Félix-Houphouët-Boigny. Cela aurait pu être différent si le but pour le Nigeria en début de rencontre avait été licite. Mais Semi Ajayi était bel et bien en position de hors-jeu lorsqu’il reprenait le ballon après un cafouillage (9e). Par la suite, la sphère n’était pas très souvent sur la pelouse, les joueurs préférant l’envoyer dans le ciel ivoirien. Les dégagements et les longs ballons en profondeur étaient légion de la part des deux équipes. Toutefois, les Super Eagles restaient plus tranchants avec une intensité légèrement supérieure à leurs adversaires du soir. Sur une remise en touche camerounaise, Victor Osimhen – seul joueur très actif en première période – harcelait son adversaire, lui subtilisant le ballon dans les pieds. L’attaquant de Naples servait ensuite idéalement Ademola Lookman pour l’ouverture du score (37e, 1-0).

Les Aigles plus tranchants que les Lions

Bien embarqué dans ce choc, le Nigeria aurait pu subir l’esprit revanchard des Camerounais. Pourtant, ce sont bien les Super Eagles qui prenaient le contrôle des opérations au retour des vestiaires. Souvent esseulé sur le front de l’attaque, Victor Osimhen réussissait à causer d’énormes soucis à la défense des Lions avec ses appels et ses pressings tranchants. Lors des 20 dernières minutes, les hommes de Rigobert Song tentaient de revenir timidement dans la rencontre. Mais comme si le rythme n’était déjà pas assez saccadé, un énorme choc entre Georges Kévin N’koudou et Stanley Nwabali, le portier nigérian, interrompait la partie durant plusieurs minutes. Le gardien sortait même sur civière (78e). Le peuple camerounais avait de l’espoir en voyant l’entrée de son capitaine et attaquant titulaire habituel, Vincent Aboubakar. Mais le numéro 10 des Lions n’y changera rien. Les Super Eagles se permettaient même d’aggraver le score avec un doublé de Lookman sur un bon centre de Calvin Bassey Ughelumba (90e, 2-0). Le Nigeria affrontera donc l’Angola le 2 février prochain, à 18h.

Laisser un commentaire