Thursday, July 18, 2024
France

Ligue 1 : le derby pour Zhegrova et Lille, sur le podium

Auteur d’un doublé, Edon Zhegrova a guidé les Dogues vers la victoire face à Lens, ce vendredi, lors de la 27e journée.

Une victoire qui compte double. Le Losc a disposé de son voisin lensois (2-1) ce vendredi, au stade Pierre-Mauroy, lors du premier match de la 27e journée. Et ce grâce à un doublé de l’intenable Edon Zhegrova. Remplaçant au coup d’envoi, Elye Wahi a relancé le suspense en fin de rencontre, en vain… Grâce à ce succès, les Dogues grimpent (au moins provisoirement) sur le podium au classement de la Ligue 1. Ils prennent aussi et surtout quatre longueurs d’avance sur leurs rivaux lensois, sixièmes avant la suite d’une journée qui s’achèvera dimanche soir (20h45) au Vélodrome, avec OM-PSG.

Dans un stade Pierre Mauroy à guichets fermés pour l’occasion, les Lillois ont démarré fort. Très fort ! Bentaleb a vite lancé Zhegrova dans la profondeur sur une longue transversale. Avec un contrôle parfait, le Kosovar s’est emmené le ballon sur son pied gauche avant de croiser sa frappe dans le but de Samba (1-0, 9e). Une action de grande classe pour l’ouverture du score. Bousculés d’entrée, les Lensois ont été surpris et ont répondu… par des fautes (10), le plus souvent sur Haraldsson et Zhegrova. Mêmes s’ils ont été dominés, les Sang et Or ont contenu les offensives lilloises, notamment grâce à un Danso impérial. À la pause, l’avantage était local (1-0 MT).

Lens réagit trop tard

Au retour des vestiaires, rien ne s’est arrangé pour le RCL. Toujours muets, ils n’ont pas réussi le moindre tir cadré et comme en première mi-temps, Zhegrova a puni la passivité lensoise. À l’heure de jeu, Gudmundsson a fait le grand pont à Aguilar et a déboulé sur le côté droit. Devant Samba, sa frappe a été repoussée dans les pieds de Zhegrova qui rodait dans la surface, le héros de la soirée a poussé le ballon au fond des filets (2-0, 60e). Sans réponse pendant 75 minutes, Lens a trouvé la solution… trop tard. Entré en jeu après le deuxième but, Wahi a pris le meilleur de Yoro et a ajusté Chevalier de son pied gauche (2-1, 78e). La révolte était lancée. Mais elle n’a pas duré. Les Dogues ont été sérieux de la première à la dernière seconde, seul un moment de flottement leur a fait du tort, sans conséquence (2-1).