mercredi, juin 12, 2024
France

Ligue 1 : la bonne opération de Strasbourg face à des Rennais au point mort

Les Alsaciens se sont imposés 2-0 à domicile face aux Bretons, pour le compte de la 27e journée de Ligue 1.

Après un hiver enthousiasmant, le Stade Rennais a confirmé ce dimanche sa mauvaise passe actuelle en s’inclinant sur la pelouse de Strasbourg (2-0), à l’occasion de la 27e journée de Ligue 1. Un succès strasbourgeois qui s’est dessiné en fin de match grâce à des buts de Senaya (71e) et Sebas (73e). Éliminés en Ligue Europa par l’AC Milan, les Bretons n’ont remporté, face à Marseille, qu’un seul leurs cinq matchs de (3 nuls, 2 défaites désormais). Les Alsaciens, qui luttent pour ne pas regarder le bas de classement, prennent une bonne option pour le maintien, ils remontent à la 12e place avec 10 points d’avance sur le premier relégable, Lorient.

Cette rencontre de la 27e journée de Ligue 1 mettait du temps à se lancer. Les deux formations ne voulaient pas trop se découvrir dans une entame de match fermée. Mais c’était bien les Strasbourgeois qui se montraient les plus dangereux pour démarrer. Sur certains contres, ils arrivaient à créer un déséquilibre dans le bloc rennais qui ne semblait pas être bien rentré dans son match. Mais que ce soit Gameiro ou Emegha, les attaquants alsaciens manquaient de précision dans leurs contrôles pour filer au but.

Après un passage à vide, les Bretons se ressaisissaient enfin mais Bourigeaud et Terrier n’arrivaient clairement pas à rayonner comme à leurs habitudes. Une première période où les supporters restaient sur leur faim au moment où les deux formations rentraient aux vestiaires. Lors de la reprise, les Alsaciens semblaient faire preuve de beaucoup plus d’envie que leurs adversaires du soir. Se jetant sur chaque ballon et exploitant pleinement les moindres occasions qu’ils avaient à se mettre sous la dent, les joueurs de Patrick Vieira mettaient la pression sur le but de Steve Mandanda.

Le calme avant la tempête

Sur une action, l’ancien portier de l’OM devait se détendre à eux reprises, sur sa gauche puis sur sa droite, pour laisser les siens à hauteur dans cette rencontre. Mais avec une défense apathique qui ne trouvait pas les moyens de stopper l’hémorragie, ce qui devait arriver arriva. Avec un nouveau centre dans la surface, la première frappe strasbourgeoise était détournée par un défenseur rennais. Ensuite toute la défense regardait le cuir rouler dans la surface. Mais au second poteau, Marvin Senaya avait bien suivi et venait donner l’avantage aux Alsaciens (1-0, 70e).

À peine le temps de digérer ce but et de repartir de l’avant pour les Bretons que le deuxième coup de massue venait s’abattre sur leurs têtes. Après un corner où ils étaient tous menés, les Rennais se retrouvaient à la peine sur un contre éclair. Bien servi dans la profondeur, Jérémy Sebas se jouait de Mandanda, le dribblait et poussait le ballon dans le but pour faire le break (2-0, 74e). Assommés, les visiteurs ne reviendront jamais dans cette partie et n’auront même pas réussi à cadrer une seule frappe de toute la rencontre. Une journée sans pour les hommes de Julien Stéphan qui vont devoir retrouver leur magie hivernale pour cette fin de saison.