mercredi, juin 12, 2024
Espagne

Liga : grâce à un doublé Rodrygo, le Real Madrid balaie l’Athletic Bilbao

Toujours intraitable à domicile, le Real Madrid s’est imposé sans forcer dimanche dans le choc de la 30e journée de Liga contre l’Athletic Bilbao (2-0) grâce à un doublé du Brésilien Rodrygo et conserve une confortable avance en tête du championnat. En l’absence de son compère Vinicius Junior, suspendu, l’attaquant de la Seleção a ouvert le score dès la 8e minute de jeu d’une frappe limpide en pleine lucarne pour parfaitement lancer les siens, avant de s’offrir un doublé sur un contre rondement mené par Jude Bellingham (73e, 2-0).

Avec cette 23e victoire de la saison, le Real (1er, 75 points) reprend huit longueurs d’avance sur son rival le FC Barcelone (2e, 67 points) et dix sur Gérone (3e, 65 points), tous deux victorieux ce week-end. L’Athletic Bilbao reste quatrième, mais pourrait se faire doubler lundi en cas de succès de l’Atlético Madrid à Villarreal et a désormais six jours pour préparer au mieux sa finale de Coupe du Roi contre Majorque samedi.

«Un léger avantage» contre Manchester City

En gestion à neuf jours de son quart de finale aller de Ligue des champions face au tenant du titre Manchester City, le Real a livré une prestation de champion, ne tremblant réellement qu’une seule fois sur une volée d’Iñaki Williams détournée par Lunin (52e). Touché lors du rassemblement de l’équipe de France, Eduardo Camavinga a disputé la fin de la rencontre et devrait donc pouvoir tenir sa place lors de cette grande affiche européenne.

Le défenseur brésilien Eder Militao, écarté des terrains depuis sept mois en raison d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche survenue lors du match aller à San Mamés, a fait son retour sur la pelouse du Bernabéu sous les applaudissements des supporters madrilènes. L’entraîneur merengue Carlo Ancelotti a estimé après le match que son équipe avait «un léger avantage» avant de défier le champion d’Angleterre, avec neuf jours de repos contre seulement trois pour les Citizens. Mais pas de quoi «déterminer le résultat du match».